Critique de l’UTC

Cette page est construite parce que l’UTC, université historiquement à statut dérogatoire  à sa création en 1972, est une université qui promeut des valeurs plutôt libérales, et parce qu’il y existe une opposition aux choix politiques de l’UTC.

  • Opposition à l’UTC/critique de l’UTC

Rapport sur l’organisation de l’UTC:

Texte rédigé dans le cadre d’une « UV », un cours de l’UTC dénommé « sociologie et dynamique des collectifs », essayant d’établir les liens entre l’UTC et les entreprises, dans une première partie, le statut particulier de l’UTC porter en exemple par toutes les lois de privatisation des universités (LMD, LRU, Fioraso,…), et les stratégies de l’UTC pour éviter toute forme de contestation à sa vision libérale en son sein, à travers son histoire.

format PDF: organisation de l’UTC et ses liens avec les entreprises

Format Word: Etude sur l’UTC organisation et liens avec les entreprises

Printemps 2011:Pétition au sujet des caméras à l’UTC

Contexte: Les associations sont menacées par l’administration de l’UTC de se voir fermer le bar étudiant le Pic’asso et les salles associatives. La mairie en effet veut faire fermer la maison des étudiants (MDE), afin d' »éloigner les nuisances sonores des étudiants » de la maison de retraite située à côté selon leurs arguments. Mariny souhaite par cela effectuer un pur opportunisme électoral. Une Assemblée Générale du Bureau Des Étudiants (BDE) est convoquée en crise d’urgence.Pour la première fois depuis de nombreuses années, cette AG rassemble près de 180 étudiants. Ca discute de comment garder le barre étudiant: écrire des banderoles, contacter la presse? « Non, l’UTC prendrait une mauvaise réputation, et les entreprises penseront si elles voient sur le CV formation UTC, nous prendraient pour des contestataires à ne pas prendre » Disent  2-3 étudiants (l’UTC a gagné sa lutte pour faire intégrer une culture « utcéenne »). Certains parlent de créer un bar associatif à Compiègne, ça intéresse mais sans volonté pour aller plus loin. La  contestation décidée est de faire la « grève des assos », les associations arrêtèrent une semaine toute activité, et notre hiérarchique BDE continuait de négocier.

Au milieu de cela plusieurs étudiants, s’opposant à la stratégie de surveillance de l’UTC, proposent une pétition bien particulière  afin de réclamer de la transparence sur l’utilisation des caméras. Le contexte fait qu’elle fut signer par plus de 400 étudiants. L’UTC n’y donnera jamais suite. Le responsable sécurité dit même que « tout ne peut pas se décider démocratiquement dans une structure telle que l’UTC », et « qu’on ne pouvait pas donner d’informations sur les caméras, car cela diminuera la sécurité qu’elle apporte ». Mais éventuellement une « réunion d’information un midi pourra être effectuée pour répondre aux questions des étudiants ». On peut retrouver le tract à la suite:

format word: petition sur la politique d’installation des caméras de l’UTC

Pour info: la  MDE a fini par être fermée, une autre est en construction pour théoriquement fin 2013. Le bar étudiant a une salle en attendant mais sera fermé plusieurs mois. Quelques associations privilégiés par l’UTC auront droit à un local (essentiellement me BDE,  USEC la junior entreprise, Commutec l’association qui invite pour 180 000 euros 98 entreprises et multinationales sur une journée pour un forum).

  • Interdiction d’ATTAC-UTC, censure politique pour les associations étudiantes:

Création d’ATTAC-UTC en automne 2001. Le BDE d’alors leur disait alors qu’il avait leur place à exister au sein de la fédération, cependant il ne fallait pas trop espérer avoir de subvention de leur part.

2003, une lettre écrite par ATTAC suite à une remise en question de leur asso en tant qu' »asso politique ».

lettre_attacutc_a03

Contexte: En mai 2005 a lieu en France un référendum sur le Traité d’établissement d’une Commission Européenne. L’UTC décide à l’époque d’inviter une ministre pour en faire l’éloge. En réaction à cela et en opposition au TCE, ATTAC-UTC décide d’intervenir en amphi, de tracter, d’organiser des conférences,… L’UTC ne vois pas cela d’un bon oeil et décide d’envoyer un mail au Bureau Des Étudiants afin de leur demander de faire quelque chose à ce sujet. Le BDE décide alors de rajouter un article dans ses statuts interdisant toute association « religieuse, prosélyte, communautaire, politique, syndical » et d’interdire toute association fédérer par le BDE de faire des activités dans ce sens. L’idée, étant donnée que la limite de ces termes est subjectif, est de pouvoir censurer toute association lorsque le BDE le souhaite.

La stratégie de l’UTC est simple. Logiquement une université n’a pas droit de censurer politiquement. Or l’UTC a signé une convention avec le BDE lui délégant tout ce qui concerne: la gestion de la communication (panneau d’affichage, journal étudiant, portail internet des associations, boite postale, téléphones,…), la possibilité d’avoir des subventions (FSDIE, subventions accordées par l’UTC au BDE,…), la possibilité d’avoir une salle associative dans la maison des étudiants ou de pouvoir réserver une salle. Lorsqu’une association souhaite se créer, l’UTC renvoie au BDE. Le BDE s’il considère que l’association est politique ou syndicale, par exemple, renvoie à l’UTC, etc.

Des preuves? Se référer au tract écrit par des étudiants quelques années après l’affaire, ceux-ci ayant rassemblés quelques éléments: tract BDE

A l’époque ATTAC-UTC a écrit un tract à destination des associations du Bureau Des Etudiants en opposition à l’inscription statuaire de cette censure:

10/06/2005: Tract ATTAC-UTC en opposition à la censure politique du BDE

 

Pleins d’autres documents sur l’historique de l’interdiction d’ATTAC UTC: document historique interdiction d’ATTAC

Il fallut plusieurs semestres avant qu’ATTAC-UTC s’éteigne. Le combat contre ces articles d’un côté et les agissements de censure revendiqués par le BDE commençeront alors. Tous les semestres le débat de cette censure revenait sur la table du BDE. En fonction des bureaux au BDE, la censure peut être plus ou moins forte en fonction des semestres.

CR 01-04-2009 débat statuts BDE

CR Débat BDE 7-12-2010

D’autres documents sur la censure politique au sein des associations de l’UTC, sur l’historique de l’article interdisant la politique à l’UTC et sur l’ingérence du vice président de l’UTC dans les associations de l’UTC:

 

  • Opposition à l’implantation du BNEI à l’UTC

BNEI= Bureau National des Etudiants Ingénieurs est un syndicat corporatiste ingénieur à tendance conservatrice rattaché à Promotion et Défense des Etudiants (PDE). Le BDE cotise au BNEI, lui donnant du poids supplémentaire.

Mail envoyé à toutes les associations de l’UTC appelant à ne pas voter le renouvellement de cotisation du BDE au BNEI (expliquant ce qu’est le BNEI, le PDE, et une partie de leurs actions politiques), en bas de ce document se situe aussi la présentation de BNEI par le BDE aux associations: au sujet du PDE

Article envoyé dans le journal étudiant de l’UTC le FIL:article fil cotisation bde-BNEI

De même le BNEI bénéficie du soutien de l’UTC. Ici vous pouvez retrouvez du bas vers le haut: un mail envoyés par l’UTC invitant les étudiants à participer une formation BNEI, suit une série d’échange concernant l’UTC. Le dernier mail n’a pas eu de réponses. UTC et soutien au BNEI

This entry was posted in Université de Technologie de Compiègne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *